L'horizon qui nous manque

L'horizon qui nous manque

Pascal Dessaint

Rivages

  • par (Libraire)
    8 janvier 2020

    Dans une nature prépondérante, Pascal Dessaint dresse trois portraits magnifiques de personnages en décalage avec notre époque. Le tout agrémenté de citations de Jean Gabin.
    Triste et beau à la fois.

    Frédéric L.


  • 18 octobre 2019

    On suit avec passion cette "famille" de cœurs cabossés sur la côte d'opale...
    Un beau polar social !!!
    Guillaume


  • 4 octobre 2019

    Après le démantèlement de la jungle de Calais, Lucille ex-institutrice investie auprès des migrants a tout plaqué. Elle trouve refuge chez Anatole, chasseur solitaire passionné par les oiseaux qu'il sculpte sans grand succès à qui elle loue une caravane. Un jour débarque Loïk, un ancien détenu impulsif et pas très causant sur son passé tourmenté. Entre Gravelines et Calais, ces trois personnages cohabitent sur un terrain à l'écart de tout.

    Pascal Dessaint s'attache à dépendre le quotidien de ces trois personnages cabossés par la vie et à ces liens qui se créent entre eux. J'ai retrouvé les décors et la géographie du roman Le chemin s'arrêtera là avec l'iode, les embruns qui vous fouettent le visage, les dunes et la nature. Même géographie donc mais une atmosphère un peu différente et moins noire. Et pour moi, il y a un peu de Marie-Sabine Roger Sabine et de Michel Quint dans ce nouveau roman de Pascal Dessaint.

    L'écriture concise capte les nuances et décrit à merveille la nature environnante. Avec des dialogues souvent savoureux émaillés de répliques de Jean Gabin, des extraits de chanson de Jean-Patrick Capdevielle, Pascal Dessaint dresse des portraits qui m'ont touchée. Les zones d'ombre et les cassures qui se dessinent contrastent avec la pudeur à fleur et la solidarité dont tous les trois font preuve. Ces personnages attachants, fragilisés sont baignés d'une humanité qui fait chaud au cœur malgré leurs erreurs et leurs faiblesses.
    Un roman social sombre mais teinté d'une nostalgie bienveillante.