Conseils de lecture

Ici, les femmes ne rêvent pas / récit d'une évasion
22,00
par (Libraire)
23 mai 2020

Vous est-il déjà arrivé de vous poser une question et de la trouver tellement absurde que vous n’arrivez pas à y répondre ? Comme un mot qu’on se répète plusieurs fois et qui perd son sens, par exemple, y’a t’il vraiment eu un être humain, un jour, qui a décidé d’exterminer hommes, femmes et enfants sous prétexte d’une « race » ?
Non, impossible, quand même, c’est absurde quand on y réfléchit c’est... inimaginable... pourtant si, c’est bien réel, c’est là.
« Ici les femmes ne rêvent pas » me fait me poser le même genre de questions, pourquoi, comment, est-ce possible ? Pourquoi à travers notre monde, bien réel, se passe t’il cette chose absurde, cette chose inimaginable ?
Rana Ahmad, nous témoigne dans ce livre, sa vie, en tant que fille et femme saoudienne, de son enfance à sa fuite du pays, elle nous livre ses premiers doutes face à une religion dictée par un pays, qui la prive de liberté encore enfant, ses premières incompréhensions face à une inégalité flagrante entre femmes et hommes, les horreurs qu’elle a vécues au sein de sa propre famille, sa rencontre avec les réseaux sociaux et ce groupe qui l’aidera à avoir ce déclic, et à fuir son pays.
Le lien qu’elle a avec son père un homme extraordinaire, le seul à vouloir la sauver de ce monde, qui lui a appris à développer son esprit, qui croyait en elle.
On apprend la vie saoudienne, culturelle et sociale mais on apprend aussi le parcours long et difficile d’un migrant.
Un récit qui ne victimise pas, non, qui raconte simplement les faits, qui raconte l’espoir et qui raconte ce besoin de croire en l’humanité, au changement et à la bienveillance.
Bravo pour ce parcours et cet exemple !


Angélus
15,90
par (Libraire)
23 mai 2020

Il se dit que "lire c'est partir". Bon et bien moi, j'ai choisi de partir ... au 12ème siècle. En effet, rien ne sert de partir loin pour s'évader. C'est en terre d'Occitanie, près de Carcassonne, que j'ai rejoint Raimon de Termes (jeune chevalier), Jordi de Cabestan (sculpteur) et Aloïs de Malpas (tisserande) sur fond de montée d'un nouveau mouvement appelé Catharisme. Ces trois personnages, pour différentes raisons, se retrouvent à enquêter après la découverte de cadavres angéliques. Je me suis retrouvée à dos de cheval, d'âne ou à pied, à leurs côtés, pour résoudre ces mystères.
La magie du roman "Angélus", paru chez 10/18, réside dans l'équilibre que François-Henri Soulié, auteur montalbanais, a réussi à trouver.
Si vous voulez ressentir ce qu'est une vie rythmée par les simples gestes du quotidien mais aussi par les éléments de la nature environnante, vous y serez.
La force des trois personnages principaux que nous sentons évoluer au fil des pages ainsi que la présence de leurs compagnons tout aussi attachants, est une démonstration de la tendresse que l'auteur porte à ses personnages.
Pour moi, la grande prouesse de ce texte est celle de la langue: j'y ai lu la langue, voire les langues, du moyen-âge sans jamais y être perdu. François-Henri a su me plonger dans cette langue tout en continuant à me parler avec notre langage du 21ème siècle, c'est un délice...
Bref, j'espère vous avoir convaincu que vous ne pouvez pas passer à côté de ce livre, qui a le goût du "Nom de la rose".

Nadège L.


Patients zéro, Histoires inversées de la médecine

Histoires inversées de la médecine

La Découverte

18,00
par (Libraire)
23 mai 2020

Paru aux éditions La Découverte le 12 mars, "Patients zéro, histoires inversées de la médecine " de Luc Perino tombe à pic pendant cette période de confinement. Des récits de patients oubliés ou méconnus bien souvent anonymes qui ont permis des découvertes ou des progrès médicaux comme l anesthésie. Ça se lit presque comme un polar et nous éclaire sur les enjeux économiques de certaines pathologies.

Aude S.


Par-delà la pluie

Victor Del Arbol

Éditions Actes Sud

par (Libraire)
20 mars 2020

Des personnages tenaces, des vies bousculées par les choix que l'on fait, mais aussi par les choix collectifs et ceux de nos aïeux.
Ce roman noir nous touche dans ce qui nous fait "humain".
Un texte qui ne vous laissera pas indemne.

Nadège L.


Cabossé

Benoît Philippon

Gallimard

par (Libraire)
20 mars 2020

Guillemette et Roy.
La Belle et la Bête.
Quand Roy "le minotaure" tue l'ex jaloux et volent de Guillemette, la cavale commence.
Un roman très sombre traversé de moments lumineux, d'autant plus lumineux qu'ils sont entourés de noirceur.

Fred L.