Cuisine-moi des étoiles
EAN13
9782749110707
ISBN
978-2-7491-1070-7
Éditeur
Le Cherche Midi
Date de publication
Collection
Beaux livres
Nombre de pages
192
Dimensions
24 x 20 x 1 cm
Poids
800 g
Langue
français
Code dewey
641.594
Fiches UNIMARC
S'identifier

Cuisine-moi des étoiles

De

Le Cherche Midi

Beaux livres

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Ce livre album retrace le parcours singulier d'Antoine Westermann, cuisiner exceptionnel de la génération des Robuchon, Ducasse ou Georges Blanc. Parcours singulier parce que différent de celui de la plupart de ses confrères passés d'abord par les grandes maisons. Westermann, lui, s'est formé dans le milieu familial de son Alsace natale, puis a durement acquis les bases de son métier, après un CAP de cuisinier, au Buffet de la gare de Strasbourg, restaurant de cuisine bourgeoise réputé à cette époque, et dans différents établissements en France et en Allemagne. En 1970, à 23 ans seulement, il saisit sa chance en devenant le propriétaire et le cuisinier du Buerehiesel à Strasbourg. Il va faire de cette brasserie dans un parc une des meilleures tables d'Europe avec une première étoile au Michelin en 1975, une deuxième en 1984 et la troisième en 1994.
Antoine Westermann a été, avec Alain Senderens, un précurseur dans cette démarche qui consiste, pour un grand chef, à rendre ses étoiles et à privilégier une autre restauration plus conviviale et moins coûteuse. En 2003, le cuisinier strasbourgeois ouvre à Paris, dans l'île Saint-Louis, Mon Viel Ami, où l'on sert une cuisine imaginative et généreuse autour des légumes. En 2006, au sommet de son art, Antoine Westermann cède le Buerehiesel à son fils Éric et renonce à ses trois étoiles pour reprendre à Paris le mythique Drouant et en faire, en deux ans, selon la presse hebdomadaire, " l'une des brasseries les plus intelligentes du moment ".
Depuis, d'autres chefs prestigieux ont suivi la même voie. En étant l'un des premiers à donner l'exemple de la bonne cuisine inventive et anticrise, Antoine Westermann, l'aventurier, a gagné son pari.
S'identifier pour envoyer des commentaires.